La LLD, comment cela fonctionne ?

LLD principe de fonctionnement

Très cotée par les professionnels de tous type de secteur d’activité, la LLD (Location Longue Durée) commence à séduire sérieusement les particuliers.

Assez récent, ce concept offre la possibilité de financer un véhicule neuf sous forme de loyer.
Les avantages de cette formule sont nombreux puisqu’elle peut inclure l’entretien, les pneumatiques, plaquettes et disques de frein, l’assistance, l’assurance du véhicule mais permet également une fréquence de renouvellement de l’automobile assez courte et le prêt d’un véhicule en cas de panne. En bref, la formule LDD permet de maîtriser le budget véhicule du foyer sans grosse surprise et de pouvoir acquérir ainsi un véhicule haut de gamme pour une durée déterminée sans détenir de moyens financiers extraordinaires. Autre avantage non négligeable, ce type de formule exempt la revente du véhicule qui demeure à ce jour de plus en plus complexe pour les particuliers comme abordé lors de notre précédent article sur la revente de véhicule d’occasion.

Comme il n’y a jamais d’avantage sans inconvénients, la Location Longue Durée restreint l’utilisation du véhicule sur la base d’un kilométrage annuel déterminé lors de la signature du contrat. Généralement 15.000 km pour un véhicule à moteur essence et 25.000 km pour un véhicule à moteur diesel.
Autre spécificitée à prendre en compte, certaines assurances intégrées aux contrats LDD n’offrent pas toutes les garanties d’une bonne couverture tous risques comme le vol ou encore le type de sinistre entraînant la mise à la casse de l’automobile. Enfin, le coût global de l’opération est souvent plus important que l’achat d’un véhicule d’occasion très récent mais en même temps dénué de tout tracas.
Quelques sources pour en savoir plus sur la LLD et le Leasing automobile proposés par les plus grands constructeurs.

La durée d’une LDD

De manière générale, les plus grands constructeurs automobile proposent des LDD oscillant entre 12 mois et 72 mois. Durant ce laps de temps, l’utilisateur verse un loyer mensuel fixe et déterminé par contrat lors de la souscription alors que le constructeur ou autre organisme reste le propriétaire de l’automobile, de la moto ou tout autres engins à moteur.

La revente du véhicule

Dans ce type d’opération, le client ne prend aucun risque sur la revente du véhicule puisqu’il détient contractuellement le statut de locataire. Le risque financier revient ainsi au constructeur ou à l’organisme loueur. La valeur de revente est estimée dès la mise en place du contrat sur une base de valeur résiduelle à calculer selon les mensualités, la valeur argus du véhicule et le kilométrage maximum.

Attention, la formule LDD ne permet pas de racheter le véhicule en fin de contrat, il faudra à ce moment là opter pour une LOA (Location avec option d’achat) lors de la signature du contrat pour pouvoir détenir le choix d’acquérir ou non ce dernier.

A propos de l'auteur : Charles-Henri Durieux

Charles-Henri Durieux, responsable d’édition du blog chic-et-viril.com et auteur d’articles sur l’automobile et les montres de Luxe depuis 2010. Passionné de véhicules Anglais et plus particulièrement Land Rover et Aston Martin, Charles-Henri Durieux teste depuis plus de 20 ans des véhicules de Luxe sur route, sur neige et Off-Road.

Suivez moi sur :