Vendée Globe : Armel Le Cléac’h tient sa victoire !

Armel Le Cléac’h a remporté le Vendée Globe  2016/2017, en franchissant la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne au bout de 74j 3h 35mn 46s de course, améliorant de plus de trois jours le précédent record établi en 2013 par François Gabart. Le skipper de Banque Populaire VIII , s’impose dans la plus prestigieuse course en solitaire, le tour du monde en monocoque, sans escale et sans assistance. Souvent comparé à l’Everest des mers, le Vendée Globe est une circumnavigation avec un passage par les trois caps mythiques, Bonne Espérance, Leeuwin et le Cap Horn. Aprés deux deuxièmes places en 2008 et 2013, Armel Le Cléac’h tient sa revanche et peut au bout d’ une lutte acharnée avec le Gallois Alex Thomson, savourer le bonheur d’avoir remporté le Graal de la course au large en solitaire en monocoque IMOCA.

Programmé pour gagner le Vendée Globe

On ne remporte pas une course comme le Vendée Globe par hasard. Au delà de la confrontation directe avec des concurrents pour les meilleurs aguerris aux joutes en monocoque comme la solitaire du Figaro et rompus à la course au large, le tour du monde est une lutte avec les éléments, la mer, le vent, le froid, l’humidité, la canicule aussi, une lutte avec soi, la solitude, la fatigue, les blessures, avec pour seul allié son bateau. Finir un Vendée relève déjà de l’exploit, celui d’avoir traversé 3 océans, d’avoir préservé de la casse son voilier, et d’avoir aussi eu la chance d’éviter les OFNI responsables de la plupart des abandons. L’équipe de Banque Populaire a su préparer un bateau programmé pour gagner. Le plus polyvalent de la génération des bateaux à foils, à défaut d’être le plus rapide dans l’absolu comme l’a été dans cette édition Hugo Boss d’Alex Thomson. Il restait au skipper à faire le reste du travail, c’est ce qu’à réussi avec maestria Armel Le Cléac’h. Après avoir creusé un écart de 800 miles nautiques ( pratiquement 1500 km) au passage du Cap Horn, il a dû faire face lors de la remontée de l’Atlantique, à une météo contraire, qui n’a eu de cesse d’avantager son poursuivant revenu à 30 petits miles d’écart à 48 heures de l’arrivée. Le breton a tenu bon et entre désormais dans la légende de la Voile et du sport.

La prochaine édition du Vendée Globe aura lieu dans 4 ans. Alex Thomson qui progresse encore cette année, second aprés sa troisième place en 2013, fera certainement figure de favori. Quant à Armel Le Cléac’h , il tire un trait sur la classe des Imoca pour de nouveaux défis sur multi-coques cette fois-ci.

A propos de l'auteur : Alexandre Lacour

Auteur d’articles sur différents blogs concernant les thématiques du sport, du luxe, de la mode et de l’Automobile. Spécialisé dans le football, le tennis et la voile, Alexandre Lacour officie sur le net depuis 2012.

Suivez moi sur :