LV ACWS Toulon: grand succés malgré le manque de vent

L’étape française des Louis Vuitton America’s Cup World Series qui s’est déroulée pendant 3 jours à Toulon a été une réussite sportive et populaire. Depuis son existence, ce n’est que la deuxième fois que l’America’s Cup faisait escale en France. Autant dire qu’il ne fallait pas rater cet événement, suivi dans le monde par tout le milieu international du nautisme. Les médias étrangers étaient venus en nombre , notamment des pays participant au trophée : Japon, Nouvelle Zélande, Angleterre, Suède, et bien entendu Etats Unis où la Coupe a une aura si particulière, beaucoup plus qu’en France où jusqu’alors les différents défis français n’ont guère brillé dans l’épreuve.

Succés populaire malgré un vent très léger

L’organisation a été sans faille. A terre le public a pu profiter d’excellentes conditions pour suivre les régates, les voiliers venant longer les digues pour virer autour d’une des portes du parcours et passer la ligne d’arrivée à quelques mètres seulement du bord. Des écrans vidéo géants ont permis de suivre les différentes manches avec des commentaires en direct pour expliquer aux non avertis toutes les subtilités de la course, détailler la tactique des équipages, leurs manœuvres et donner des renseignements sur les conditions très changeantes du vent sur le plan d’eau.acwstoulon1 Les spectateurs ont pu profiter des animations culturelles, acrobates, concert, danseurs, dans la zone du Mourillon, et au sein du Village avec de nombreux exposants. Un grand succès pour le simulateur de course mis à disposition pour barrer un AC45 en match racing, pour la boutique du Defender Oracle Team USA qui n’a pas désempli ainsi que le stand Groupama Team France où l’on pouvait démontrer ses capacités physiques sur un winch avec chronomètre pour juge de paix.

Etape des Louis Vuitton America’s Cup World Series Toulon validée sportivement

Les conditions climatiques n’ont pas été celles espérées. La faute à un été indien qui a donné des sueurs froides (!) aux organisateurs avec un vent se faisant désirer alors que la foule elle, profitait d’une mer à la température encore estivale sous un soleil de plomb. Les manches d’entraînements ont été annulées le vendredi, Eole ayant déserté la rade. Le samedi, 1er jour des régates officielles, le vent très léger a contraint le comité de course a s’adapter aux conditions climatiques et à être à l’affût d’une fenêtre permettant de lancer la flotte des AC45.
artemis-groupama-toulon Le choix a été le bon puisque que 3 manches ont pu être courues ainsi qu’une quatrième de réserve qui aurait compté pour la journée du dimanche en cas d’absence totale de vent. Grand vainqueur de la journée du samedi, Artemis Racing remportait avec une aisance déconcertante les 2 premières régates et se classait 3ème de la dernière. L’équipe suédoise a profité pleinement du retour de son barreur fétiche Nathan Outtridge sous les yeux du big boss du Team Artemis Racing. Les français de Groupama Team France avec Franck Cammas à la barre, tiraient leur épingle du jeu avec une progression constante : 4ème ,3ème et enfin second de la dernière manche. Groupama réussissait à bien lire le plan d’eau et malgré l’handicape de deux pénalités pour deux départs volés, leur bonne vitesse dans un vent de 5 à 7 nœuds, leur permettait de revenir sur les autres concurrents et de nourrir d’excellents espoirs pour la suite de la compétition. Au soir de cette journée le classement était le suivant :


  1. Artemis Racing

  2. Land Rover BAR

  3. Groupama Team France

  4. Emirates Team New Zealand

  5. Oracle Team USA

  6. SoftBank Team Japan


Journée du Super Sunday

Pour la journée du « Super Sunday » un léger mieux côté vent a permis de lancer les 3 manches qui comptaient double au classement. Les quelques nœuds de vent supplémentaires , ont rendu le spectacle plus sportif. Les AC45 profitaient de la moindre risée pour naviguer sur un seul flotteur, nous permettant d’imaginer leur potentiel dans la brise. La limite des 10 nœuds de vent n’a toutefois pas été franchie ce qui aurait pu nous permettre de les voir voler sur leur foil.artemis-racing Artemis Racing sur sa lancée de la veille, remportait la première manche, prenant une option quasi définitive pour le gain de l’étape Toulonnaise. Second SoftBank Team Japan, revenait dans la course au podium, validant le fait qu’il ne fallait pas enterrer un skipper de la trempe de Dean Barker ex finaliste malheureux de la dernière America’s Cup. Troisième Land Rover BAR soignait sa place au classement général. Groupama finissait dernier mais se refaisait la cerise dés la manche suivante avec une place de second derrière Land Rover BAR, et devant Artemis Racing. Les français avaient un pied sur le podium mais alors que tout le monde les voyait remporter l’ultime manche après un départ de rêve, ils se faisaient rattraper au portant par un Dean Barker en feu ( SoftBank Team Japan 1er ) et se faisaient coiffer également sur le fil par Emirates Team New Zealand (2ème) ! Au général, Groupama Team France échouait au pied du podium au grand dam du public français, qui fêtait bon joueur le néanmoins beau parcours de l’équipage français.


groupama-toulon-2

Le prochain rendez-vous des Louis Vuitton America’s Cup World Series sera au Japon à Fukuoka du 18 au 20 Novembre 2016.


Classement Overall à Toulon :

 


  1. Artemis Racing 76

  2. SoftBank Team Japan 71

  3. Land Rover BAR 70

  4. Groupama Team France 68

  5. Emirates Team New Zealand 63

  6. Oracle Team USA 57


Classement provisoire des World Series



  1. Land Rover BAR 437

  2. Oracle Team USA 423

  3. Emirates Team New Zealand 420

  4. SoftBank Team Japan 399

  5. Artemis Racing 391

  6. Groupama Team France 360


artemis-toulon-2016
cammas-toulon-2
regate-americas-cup-toulon
acws-toulon-super-sunday
dean-barker-toulon
oracle-team-usa-toulon
acws-toulon-2016-land-rover-team-podium
artemis-racing-toulon-2016

A propos de l'auteur : Alexandre Lacour

Auteur d'articles sur différents blogs concernant les thématiques du sport, du luxe, de la mode et de l'Automobile. Spécialisé dans le football, le tennis et la voile, Alexandre Lacour officie sur le net depuis 2012.

Suivez moi sur :